BP_Banner_4.jpg

UN CENTRE D'ACCUEIL DE JOUR
POUR REPONDRE A UN BESOIN

C'est en octobre 2002 que le centre d'accueil de jour Banc Public a ouvert ses portes. De l'initiative de la Tuile qui, à la fermeture de ses portes le matin, ne savait où orienter les personnes sans domicile est né un travail élargi de réflexion et de conceptualisation porté par les différents partenaires sociaux cantonaux concernés. Une vingtaine d'organisations * ont travaillé en partenariat pour vérifier les besoins d'un centre de jour à large accessibilité sur le plan cantonal et pour collaborer par la suite à sa mise sur pied.

En 1998 déjà, les résultats du travail d'enquête sur les besoins sociaux non couverts effectués dans le cadre d'un mandat de Caritas Fribourg révélaient les mêmes lacunes et proposaient notamment "la création de lieux répondant simultanément à différents besoins sociaux non couverts, informels, conviviaux, non stigmatisants et plus sociaux, de lieux non spécialisés par rapport à une problématique ou population cible, de structure molle adaptable aux besoins". Afin d'actualiser ces données, en 2000, un mandat a donc été confié par la Tuile à un chercheur, M. Emmanuel Gonzalez, pour effectuer une étude de nécessité et faisabilité, étude qui a confirmé le manque d’un tel centre sur le territoire fribourgeois.(étude sur la nécessité et la faisabilité d'un centre d'accueil de jour à Fribourg)

Le groupe de travail a par la suite mandaté M. Knüsel  pour accompagner les différents partenaires dans l'élaboration des réflexions et des démarches nécessaires à la création du centre. Si, au départ, le besoin ressenti par la Tuile concernait principalement les personnes sans domicile, les besoins identifiés par l'enquête et les autres partenaires mettaient en lumière la nécessité d'offrir un lieu non stigmatisant accessible à une large population. Il était dès lors indispensable de distinguer l'offre "bas seuil" de jour à celle de nuit et donc de proposer un lieu différent de la Tuile. D'autre part, pour les personnes amenées à fréquenter les 2 institutions, cette offre différenciée induit une dynamique plus mobilisatrice. Dans l'idée d'ouvrir un centre avant l'hiver 2002, le processus de réalisation a dû être accéléré et, c'est pour cette raison, que le groupe de travail a confié à l'association LaTuile la gestion du centre pour sa phase transitoire de lancement. L'association Banc Public a été constituée en février 2003 et c'est au 1er janvier 2004 qu'elle a pris en charge de manière souveraine la gestion du centre. Une  partie des membres fondateurs sont encore actifs au sein du  comité de l’association de Banc Public ; la particularité de la composition de celui-ci réside dans le fait qu’elle met en lien des associations actives contre l’exclusion et permet un travail fédérateur.

*Partenaires fondateurs : La Tuile, l'OSEO, Caritas Fribourg, le Service de probation, le Serv. soc. du Gibloux, le Serv. soc. de l'hôpital de Marsens, le Serv. soc. de la Paroisse réformée, le Serv. soc. de la Ville de Fribourg, les Soeurs hospitalières de Ste Marthe, les Soeurs d'Ingenbohl, le Tremplin, Emmaüs.